La transition numérique, par où commencer ?

« L’expert-comptable du 21eme siècle n’a plus grand-chose à voir avec celui des années 80 qui était lui-même très différent du professionnel d’après-guerre. Néanmoins, la rapidité et la violence du phénomène numérique sont telles que ceux qui n’en prendront pas la mesure et n’évolueront pas suffisamment vite pourraient disparaitre. » Philippe Arraou, Gan / Les Echos, septembre 2015

Le cabinet de demain sera celui qui aura réussi sa transition digitale dans les 5 prochaines années. Les cabinets comptables qui seront en phase avec leur stratégie et qui auront adopté le plus tôt possible un positionnement clair vis-à-vis de leur marché seront ceux qui réussiront.

Le plus important est de prendre de la hauteur et de ne pas partir tête baissée en pensant que les solutions logicielles (dématérialisation, SaaS, …) proposées par les éditeurs seront la réussite de la transition numérique.

Lors de l’enquête menée auprès de nos clients équipés de notre solution de dématérialisation, nous avons demandé aux collaborateurs leur sentiment à la mise en place du logiciel et 1 an après :

  • 68% des collaborateurs étaient réfractaires lors de la mise en place
  • Aucun ne voulait se séparer de l’outil 1 an après

La difficulté principale est donc culturelle et humaine. 

Ludovic VELOCCI, extrait de la newsletter EIC de Janvier 2017


 La transformation numérique est un PROJET à part entière. Il doit être mené avec méthodologie, communication et accompagnement. La dimension humaine, clients et collaborateurs, est primordiale et représente le facteur clé de succès de cette évolution.

Un pilotage rapproché permettra de détecter et d’accompagner efficacement les ressources du cabinet :

  • Communiquer sur la stratégie du cabinet auprès de l’ensemble des équipes, expliquer pourquoi et comment faire
  • Identifier des ressources et affecter un pilote chargé de mener ce projet à terme
  • Définir des objectifs qualitatifs et quantitatifs atteignables
  • Mesurer et suivre régulièrement l’état d’avancement du projet
  • Récompenser la réussite du projet et l’atteinte des objectifs

Comme disait Charles Darwin, « les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, niles plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements ».

Le défi à relever est immense. Aujourd’hui, la profession compte un effectif de près de 150 000 personnes. Une grande partie se consacre principalement à la tenue d’écritures comptables. Ces travaux, à faible valeur ajoutée, sont amenés à disparaitre du fait de l’automatisation. La formation et la montée en compétence de nos collaborateurs apparaissent dès lors comme les facteurs clés de succès dans le repositionnement de la profession.

Ceci peut inquiéter, mais réjouissons-nous plutôt d’être encore maîtres de notre destin grâce aux opportunités que la révolution numérique nous offre et que les réformes que nous avons engagées nous permettent de saisir. »

Philippe Arraou, éditorial SIC 343, septembre 2015

©SFIO CRACHO | Fotolia

Laisser un commentaire