Une Formation grâce au CPF

La mutation de la profession comptable engendre de nombreuses évolutions stratégiques et organisationnelles au sein du cabinet mais l’évolution majeure sera sans conteste humaine et culturelle.

Il est donc indispensable que vos collaborateurs se forment pour évoluer vers la réalisation de nouvelles missions. 92% en sont déjà conscients puisqu’ils pensent que la formation est un levier de compétitivité incontournable pour l’entreprise (voir l’article : Pourquoi proposer de nouveaux services et de nouvelles missions à vos clients ? ).

Cependant, vos collaborateurs ont-ils toutes les informations nécessaires concernant leurs droits liés au CPF ?

N’hésitez pas à communiquer au sein de votre cabinet en leur diffusant les informations ci-dessous :

1.      Qu’est-ce que le CPF ?

Le CPF, Compte Personnel de Formation permet d’acquérir des droits à la formation professionnelle. Les droits acquis sont automatiquement inscrits dans un compte d’heures consultable sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr.

Tout au long de votre vie, vous accumulez des heures afin de vous former (vos heures ne sont jamais perdues, même si vous changez de situation ou d’employeur).

Le CPF a été créé suite à la réforme de la formation professionnelle du 5 mars 2014 (loi n°2014-288 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale). Les objectifs principaux de cette réforme sont de sécuriser les parcours professionnels mais également de contribuer à une gouvernance des politiques de formation professionnelle plus simple et plus efficace.

2.      A qui s’adresse le CPF ?

Le CPF est destiné aux salariés, aux demandeurs d’emploi et aux jeunes sortis sans qualification du système scolaire.

Toutes les personnes de 16 ans et plus bénéficient d’un compte personnel de formation jusqu’à leurs retraites.

Les agents publics (fonctionnaires, contractuels,…) n’ont, à ce jour, pas accès aux heures CPF mais peuvent utiliser les droits acquis au titre du Droit Individuel à la Formation (DIF).

A partir de 2018, les travailleurs indépendants (TNS, professions libérales ou professions non-salariés et conjoints collaborateurs) auront accès au CPF.

Le Compte Personnel de Formation est alimenté à raison de 24h par an jusqu’à 120h, puis de 12h par an à hauteur de 150h, pour  une activité salariale à temps complet.

3.      Pour quels types de formation ?

Les représentants des secteurs d’activités et les régions ont sélectionnés plusieurs types de formations possibles, elles sont toutes répertoriées dans une liste de formation (gage d’une formation de qualité).

Vous avez le choix de votre formation. Elle peut être en rapport ou non avec votre activité.

4.         Quelles sont les différences entre le DIF et le CPF ?

Droit individuel à la formation (Dif) Compte personnel de formation (CPF)
Formations éligibles Formations qualifiantes ou non Formations exclusivement qualifiantes
Publics concernés Salariés et fonctionnaires Salariés et demandeurs d’emploi. Les fonctionnaires et les indépendants sont actuellement exclus du dispositif.
Heures acquises 120 heures sur 6 ans 150 heures sur 8 ans avec possibilité d’abondement (ajouts d’heures) supplémentaires
Information sur les heures acquises Par l’entreprise chaque année ou en cas de départ Sur internet en consultant son compte
En cas de changement d’entreprise Maintien des heures acquises uniquement avec l’accord du nouvel employeur Maintien des heures acquises sans condition. Les heures acquises sont conservées jusqu’au départ à la retraite.
Choix du contenu et de la date de formation Avec accord de l’employeur Avec accord de l’employeur sauf si la formation est suivie hors temps de travail

 

Sources :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32471
http://www.moncompteformation.gouv.fr/en-bref/le-compte-personnel-de-formation

©photobyphotoboy | Fotolia

Laisser un commentaire