Quelles nouvelles missions proposer ?

Une multitude de missions de conseil sont réalisables par un Expert-Comptable. Cependant, suivant la taille du cabinet, le nombre de collaborateurs et les compétences de chacun, il n’est pas toujours possible de tout mettre en place.

Charles-René Tandé, président de l’Ordre des Experts Comptables, souhaite faire de la spécialisation un axe fort de sa mandature :

Le développement du conseil est essentiel pour les experts-comptables. C’est d’ailleurs le thème du congrès organisé cette année à Lille. Au-delà du conseil courant, souvent intégré à la mission globale, j’insiste sur le conseil à plus forte valeur ajoutée qui n’est pas obligatoirement bien identifié. Il sera identifié par le marché par la reconnaissance des spécialisations pour lesquelles je milite fortement. En la matière, nous sommes moins performants que nos homologues anglais ou allemands. Pour les entreprises, le conseil doit être perçu comme un investissement visant à améliorer leurs performances. L’expert-comptable doit faire partie du dispositif, notamment dans les PE –petites entreprises– et les PME. […]
L’expert-comptable a ce rôle majeur dans le développement de l’économie. La reconnaissance des spécialisations favorisera ce processus. En fonction des spécialités de chacun, nous allons développer des réseaux de compétences.
Elles viendront sanctionner une formation spécifique, une expérience dans le secteur, ou la combinaison des deux. Nul ne pourra se revendiquer spécialiste sans ces garanties.

Et vous quelle spécialisation allez-vous choisir pour devenir la référence dans votre domaine ?

Finalement, pour un cabinet de petite à moyenne taille, il n’est pas nécessaire d’avoir un catalogue de missions de conseil de plusieurs dizaines de pages. Mais il est important d’être reconnu comme un Expert dans sa spécialité. Et c’est peut-être là que le changement culturel est important, de « médecin généraliste de l’entreprise », certains cabinets évolueront vers une image de « spécialiste ».

Nous avons essayé de regrouper cette liste de nouvelles missions (et donc de spécialisations possibles) en 7 catégories distinctes pour vous aider à mieux les appréhender.

Mais avant de commencer, un petit rappel s’impose :

Quelles missions ne peuvent pas être proposées par un Expert-Comptable ?

  • Agence d’affaires (agent sportif, agent immobilier, recouvrement de créances, etc…)
  • Répondant fiscal de son client
  • Intermédiaire en assurance
  • Recouvrement de créances
  • Portage salarial

Elles sont soumises à une législation spécifique incompatible avec le métier d’Expert-Comptable. En effet, vous ne pouvez être commerçant, salarié porté, rémunéré sous forme de commission ou rémunéré par une tierce personne non cliente.

Quelles missions pouvez-vous proposer ?

  • Des missions fiscales :
    • Assistance fiscale
    • Optimisation des revenus
    • Optimisation du patrimoine
    • Évaluation des projets fiscaux
  • Des missions sociales :
    • Aides aux recrutements, aux formalités d’embauche, aux départs à la retraite mais également aux licenciements
    • Gestion des temps de travail
    • Optimisation des aides à l’embauche
    • Gestion de la prévoyance santé, du système de l’intéressement, etc…
    • Application de la législation et de la réglementation du travail
    • Conseil en organisation sociale, en gestion de la formation professionnelle, etc…
  • Des missions stratégiques :
    • Développement de nouveaux produits
    • Ouverture vers de nouveaux marchés
    • Croissance externe
    • Accompagnement à l’international
  • Des missions de gestion :
    • Gestion prévisionnelle
    • Aide sur les projets d’investissement
    • Assistance lors des difficultés de l’entreprise
    • Évaluation de l’entreprise
    • Optimisation des choix des différentes solutions financières (modes de financement, levée de fonds, rentabilité de l’entreprise,…)
  • Des missions juridiques :
    • Rédaction des statuts
    • Aide au choix de la structure
    • Optimisation du patrimoine
  • Des missions sur le développement durable :
    • Aide à la création d’une RSE
    • Accompagnement dans la communication sociale, sociétale et environnementale
    • Aide à l’obtention de normes
  • Des missions informatiques :
    • Mise en place d’un système informatique
    • Mise en place d’un site e-commerce
    • Accompagnement dans la transition numérique,
    • Conseil en logiciels CRM, facturation

Votre terrain de jeu est donc très large et il est important de bien le délimiter.

Avant de vous lancer dans de nouvelles missions de conseil à proposer, il est important de bien connaître les besoins de vos clients. Pour ce faire, nous vous conseillons de réaliser une enquête client afin de savoir quels types de conseil ils aimeraient recevoir de votre part. Ainsi, vous aurez une idée de leurs attentes et de l’orientation stratégique à prendre sur les nouvelles missions de conseil à mettre en place au sein de votre cabinet.

 

©DURIS Guillaume| Fotolia

Source :
Livre Guide du full service – Ordre des Experts-Comptables – Edition professionnelle septembre 2017
Interview de Charles-René Tandé en Mai 2017 par Jean-Paul Viart – Les Affiches Parisiennes

Laisser un commentaire