La stratégie du cabinet (2nde partie)

Dans le premier article, nous avons vu deux stratégies possibles pour votre cabinet : la stratégie de niche ou de Spécialisation et la stratégie du Full Service. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir 3 nouvelles stratégies que vous pourriez étudier pour votre structure:

La stratégie d’Externalisation

La stratégie d’externalisation consiste à confier certaines de ses activités à d’autres entreprises. Différents types d’externalisation s’offrent à vous :

  • La sous-traitance : votre cabinet devient donneur d’ordres et vous confiez à un tiers une partie de votre activité.
  • L’externalisation des fonctions supports : Les activités qui ne sont pas créatrices de valeur pour votre cabinet peuvent être octroyées à une entreprise spécialisée dans ce domaine (ex : communication, marketing, ressources humaines, …)

Avantages

  • Réduire ses coûts
  • Améliorer la qualité des services (sous-traitance à des professionnels spécialisés)
  • Se concentrer sur son cœur de métier et développer un avantage concurrentiel

Les limites et points de vigilance

  • Perdre la maitrise de la qualité des prestations
  • Dépendre des sous-traitants
  • Veiller à externaliser seulement les fonctions non stratégiques

Exemple : Le cabinet LEMOINE est un cabinet de taille moyenne. Afin de réduire ses coûts de gestion, l’Expert-Comptable, qui propose des missions sociales élargies au recrutement de personnel, décide d’externaliser la mission en faisant appel à un cabinet de recrutement.

La stratégie de Domination par les coûts

La stratégie de Domination par les coûts consiste à proposer une offre de services comparable à celles des concurrents mais à un prix inférieur. Le but est de chercher à diminuer les coûts tout au long du processus de production.

Avantages

  • Pénétrer rapidement un marché
  • Satisfaire une partie de la clientèle
  • Maitriser parfaitement ses coûts

Les limites et points de vigilance

  • Ne pas définir un process assez optimisé
  • Avoir une image « bas prix » qui n’est pas en représentative de la qualité de service proposée

Exemple : Le cabinet DUPONT est implanté depuis quelques années dans l’agglomération marseillaise. Son nombre de clients est en pleine stagnation. L’Expert-Comptable décide donc de passer au tout numérique (dématérialisation, signature électronique, 0 papier) pour diminuer ses coûts de gestion. Il pourra ainsi mettre en place une stratégie de Domination par les coûts et conquérir une nouvelle clientèle recherchant des prestations « low-cost ».

La stratégie de Différenciation

La stratégie de Différenciation consiste à proposer des services à forte valeur ajoutée et différenciants. Votre client n’a pas envie d’avoir le même service que tous les autres clients. Le but est de lui proposer une expérience unique, personnalisée et répondant à ses besoins.

Avantages

  • Développer une image de marque
  • Fidéliser les clients
  • Se différencier des concurrents

Les limites et points de vigilance

  • Réussir à afficher/vendre cette différence entre votre offre et celle de votre concurrent
  • Parvenir à préserver sa position unique

 

Lors de la mise en place d’une stratégie, vous devez toujours avoir en tête votre avantage concurrentiel, votre valeur ajoutée. N’oubliez pas qu’une offre qui fonctionne est une offre « marketer » qui s’imprègne de votre stratégie.

Article écrit avec l’aide de 623incom.

©rawpixel | Unsplash

*Tous les exemples sont fictifs

Laisser un commentaire